La suspension et le retrait de permis ont un impact majeur sur le quotidien du conducteur. Les raisons peuvent être multiples : incapacité médicale, conduite sous l’emprise de l’alcool… Face à cette situation, l’individu représente un risque majeur pour la compagnie d’assurance. Cette dernière peut même décider de résilier le contrat. Que faire alors dans ce cas ?

Quelles sont les raisons et les conséquences de la suspension ou du retrait du permis de conduire ?

Le retrait du permis peut émaner d‘une décision administrative ou judiciaire. Les causes peuvent être multiples

Le délit de conduite est du à une conduite de véhicule sous un état alcoolique. Ce délit est effectivement caractérisée par un taux excessif et concentrée d’alcool dans le sang ainsi que dans l’air que le conducteur expire. Ce délit est en effect pénalisées par des lourdes sanctions pour les conducteurs ivres. Si vous conduisez en état d’ivresse ou avec l’usage de stupéfiants, en cas d’accident, les garanties légales sont exclues. Cela signifie que vous ne pouvez prétendre à aucune indemnisation pour les dégâts causés (matériels et immatériels).

Outre cela, la suspension et le retrait de permis augmentent le risque pour la compagnie d’assurance moto et auto. Ainsi, votre prestataire est en mesure d’exiger une majoration de la prime, sans oublier que vous obtiendrez un malus qui fera booster votre cotisation. La majoration peut aller jusqu’à 400% en cas de plusieurs infractions. Et dans les pires des cas, vous vous exposez à une résiliation du contrat. Vous serez alors inscrit au registre des conducteurs résiliés, accessible à tous les établissements d’assurance. Pour y remédier, essayez de résilier vous-même votre contrat ! Quoi qu’il en soit, trouver une nouvelle  assurance moto après suspension de permis ne sera pas du gâteau.

Attention ! Vous devez déclarer votre retrait de permis dans les meilleurs délais afin de ne pas aggraver votre situation auprès de votre assureur.

Comment trouver une assurance pas chère ?

Après un retrait ou une annulation du permis, trouver une nouvelle assurance peut être un vrai parcours de combattant. Pour mettre toutes les chances de votre côté, renseignez-vous auprès des compagnies d’assurance spécialisées pour les résiliés. Elles proposent des contrats adaptés à votre profil. Sinon, vous pouvez aussi faire appel aux services d’un courtier pour dénicher une bonne affaire. Étant un expert dans le secteur, il peut vous aider à dégoter le meilleur contrat dans les plus brefs délais. Toutefois, sachez qu’avec le statut de résilié, la prime sera plus onéreuse par rapport à une assurance classique.

Et même si vous devez à tout prix assurer votre véhicule, prenez le temps de comparer les offres sur le marché. Le comparateur d’assurance en ligne vous permettra également de mettre en concurrence les acteurs et d’avoir accès à plusieurs offres qui correspondent à votre profil. L’outil est gratuit, simple d’utilisation et sans engagement. Cela vous évitera les démarches fastidieuses auprès des différentes compagnies d’assurance.

Si vous enchainez des refus, saisissez le Bureau Central de Tarification BCT. Il peut forcer un assureur à vous couvrir du minimum légal en contrepartie d’une prime qui sera calculée sur la base des moyennes de prix actuels.

A combien s’élève la prime d’assurance ?

La prime d’assurance peut être payée par mois ou par an. Mais dans le cas d’un paiement annuel, vous pouvez bénéficier d’une remise pouvant aller jusqu’à 5%. Certes, les compagnies d’assurance sont libres de fixer leurs prix. Néanmoins, il existe plusieurs critères qui entrent en compte : l’usage et les caractéristiques du véhicule, le lieu de stationnement du véhicule, le profil du conducteur et la formule choisie. Le bonus-malus va aussi majorer ou minorer le tarif.

En cas de retrait ou de suspension du permis, la compagnie peut appliquer une surprime qui varie selon la durée de la suspension :

de 2 à 6 mois, la surprime est 50 %. Pour un délai de plus de 6 mois, elle sera équivalente à 100 % Et si vous avez réalisé plusieurs infractions, la surprime peut atteindre 400 %

En tout cas, après une bonne conduite pendant 2 ans, la surprime sera annulée.

Quelques astuces pour réduire le coût de la cotisation

Si votre permis a été suspendu, vous pouvez devenir un conducteur secondaire sur le contrat d’assurance d’un proche. La procédure est gratuite, mais peut entrainer une majoration de la cotisation. Mais cette option est beaucoup moins onéreuse que la souscription à une nouvelle assurance. Quoique, la compagnie d’assurance est en droit de refuser, car vous êtes un profil à risque.

Les assureurs en ligne proposent une assurance moto après suspension de permis à un prix plus compétitif par rapport aux agences, car ils n’ont pas de réseaux physiques qui boostent la charge fixe. Souscrire à une assurance en ligne peut donc être une bonne alternative pour faire baisser la prime.