La trottinette électrique est un engin dont l’utilisation s’est répandue un peu partout dans les villes. Simple, pratique, amusante, elle s’érige de plus en plus comme le moyen de déplacement du moment. Mais pour une utilisation satisfaisante, il convient de connaitre les éléments à prendre en compte pour choisir une trottinette électrique. C’est ce à quoi cet article s’attèlera, en faisant un tour d’horizon des principales modalités qui doivent déterminer le choix de ce moyen de déplacement.

Choisir une trottinette électrique : faut-il tenir compte des dimensions et du poids ?

Le choix de cet appareil dépend essentiellement de la manière dont l’utilisateur compte s’en servir. Pour les personnes qui souhaitent transporter leur engin, l’apporter chez eux ou dans leur bureau en passant par les escaliers, il est recommandé d’opter pour une trottinette pliable, et évidemment pas trop lourde. Le poids est en effet un facteur important pour choisir une trottinette électrique. Pour ne pas avoir mal aux bras, les utilisateurs devront idéalement opter pour un appareil de 14kg au plus, dont la portabilité est à leur portée.

Les dimensions du plateau et la hauteur du guidon entrent également en ligne de compte. Il sied que l’utilisateur dispose de suffisamment de place pour poser ses deux pieds sur le plateau, et ne se sente pas à l’étroit. Pour ce qui est du guidon, il est souhaitable qu’il soit réglable, entre 75 et 99 cm, pour que le conducteur ne soit pas contraint de se courber lorsqu’il se pose sur son engin. Les trottinettes électriques Voltek répondent à ces exigences.

Quid de la vitesse et de l’autonomie ?

Choisir une trottinette électrique nécessite également de considérer la vitesse. Dans la plupart des cas, la vitesse de cet engin se situe entre 20 et 40km/h. Mais ces valeurs devraient bientôt être revues à la baisse dans la mesure où les trottinettes électriques sont tolérées sur les pistes cyclables, à une vitesse limitée à 25km/h.

En ce qui concerne l’autonomie, elle doit être comprise entre 20 et 40 km. Cependant, certains modèles peuvent proposer une autonomie de 70 km une fois chargés. L’utilisateur sur ce facteur doit considérer les trajets qu’il parcourt le plus souvent, afin de faire un choix conséquent. Mais dans tous les cas, choisir une trottinette électrique en fonction de l’autonomie suppose de prendre un appareil dont le fonctionnement sans charge dépasse la distance que l’utilisateur parcourt habituellement.

Qu’en est-il du confort et de la puissance du moteur ?

Parlant de confort, il s’agit beaucoup plus de la taille et de la nature des pneus de l’engin. Avec des pneus de 6 pouces en gomme ou dotés de chambre à air en 10 ou 16 pouces, l’utilisateur devrait bénéficier d’un confort conséquent. Les amortisseurs comptent aussi en l’occurrence, selon qu’ils soient mécaniques, à ressort, ou à bras oscillant.

Cela dit, choisir une trottinette électrique avec une roue gonflée est toujours une excellente option. Dans ce cas, la nature du revêtement de sol et la distance à parcourir sont les principaux facteurs sur lesquels s’accentuer. Le choix se fera selon qu’il s’agisse du pavé, de trottoir cabossé, d’une route de campagne, ou de trottoir asphalte.

Quant à la puissance du moteur et au couple d’accélération, ils donnent à l’utilisateur une idée de la capacité de son engin à affronter les côtes. Si la puissance du moteur est souvent exprimée en watt ou en crête selon les fabricants, il faut aussi considérer des modalités comme le voltage, la gestion de l’électronique, et la configuration d’un soft. Choisir une trottinette électrique nécessite aussi de tenir compte des facteurs de perte de charge comme la qualité d’amorti par exemple.

Une fois l’achat effectué, il est indispensable de connaitre les règles liées à l’utilisation de la trottinette. Pour les connaitre, rendez-vous sur cette page.